Les médecines douces

Cinq thérapies complémentaires pour clôturer notre point sur les médecines douces.

L'ayurveda

L'Ayurveda ou encore "médecine ayurvédique" (la science de la vie) est une sagesse et une médecine orignaires de l'Inde et pratiquée dans d'uatres parties du monde comme médecine non conventionnelle.

L'utilisation du mot Véda, qui signifie Conaissance, indique l'importance de l'ayurveda en Inde. Celle-ci propose un bien-être durable dans la vie, tant individuelle que familiale et sociale. Elle replace l'homme dans sa dimension à la fois physique et spirituelle.

L'ayurveda croit en l'existence de cinq grands éléments (la terre, l'eau, le feu, l'air et l'espace) formant l'univers, y compris le corps humain. Le sang, la chair, le gras, l'os, la moelle, le chyle (le chyle est le résultat de la digestion dans l'ibntestin grêle : c'est un liquide blanchâtre. il comporte des nutriments et des substances non digestives qui sont capables de passer à travers la paroi intestinale : c'est l'absorption) et le sperme sont les sept principaux éléments constitutifs de l'organisme. l'ayurveda croit en l'équilibre de trois "humeurs" ou "dosha" :

  • Vata (vent/esprit/air),
  • Pitta (feu/bile),
  • Kapha (terre/eau/mucus)

Ces élements sont présents à des degrés différents chez chaque individu. Cette doctrice des trois dosha, est primordiale. Le (s) dosha(s) dominant chez l'individu détermnine(nt)  ses tendances, ses faiblesses et conseille un style de vie, notamment un régime qui lui est bénéfique, en l'harmonisant avec l'univers. La construction d'un métabolisme sain, le bon déroulement de la digestion et de l'excrétion apportent la vitalité. Layurveda met également l'accent sur l'exercice, le yoga, la médiation et les massages.

Le concept de Panchakarma (Pancha ; cinq et Karma : action) est un des soins ayurvéidques dont l'objectif est de purifier le corps en provoquant l'élimination des éléments toxiques de l'organisme. Il comprend les méthodes suivantes :

  • Vaman : le vomissement thérapeutique
  • Virechana : la purgation
  • Basti : le lavement
  • Nasya : l'élimination des toxines par le nez
  • Raktamoksha : la saignée

 

La chiropratique

La chiropratique (du grec kheir : main et praktikos : faire ; le tout prononcé  kiro-pratique) ou chiropraxie, chiropratie, chiropractie est une médecine qui vise à la prévention, au diagnostic, au traitement des pathologies mécaniques de l'appareil neuro-musculo-squelettique, du rachis et de leurs effets sur la santé humaine. Les méthodes utilisées sont principalement manuelles.

La chiropratique est une profession qui a pour objet le recouvrement et le maintien de la santé huamine ainsi que le diagnostic, le traitement et la prévention de ses déficiences en concentrant son attention sur l'intégrité des systèmes nerveux et musculo-squelettique, en relation avec ltous les autres systèmes du corps humain, sains ou malades, en portant une attention particulière àla colonne vertébrale.

Les chiropraticiens sont des professionnels de la santé qui considèrent l'être humain dans sa globalité et qui tiennent compte de ses pouvoirs naturels de récupération. Ils ne reourent pas aux médicaments (ou peu, uniquement à visée antalgique) ni à la chirurgie.

A titre de professionnels de la santé de premier contact et à titre de docteurs en chiropratique, ils sont habilités à poser un diagnostic, à déterminer l'indication et la non-indication des traitements chiropratiques, à établir un pronostic et à déterminer la nature et la fréquence des examens et des traitements nécessaires, dans chacun des cas où ils sont appelés à intervenir.

 

L'ostéopathie

Créée vers 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still (1828-1917), l'ostéopathie est fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l'organisme. Elle se base sur l'idée selon laquelle toute perte de mobilité naturelle des organes les uns par rapport aux autres apparaît au niveau des muscles, des tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes et induit des dysfonctionnements.

Les ostéopathes considèrent que la médecine allopathique est nécessaire pour toutes les atteintes de la structure même de l'organisme. Ils traitent plutôt les pathologies fonctionnelles, éventuellement psychosomatiques, ne relevant pas de rééducation en kinésithérapie.

Un ostéopathe peut travailler avec un patient atteint dans sa structure corporeille une fois celle-ci prise en charge par la médecine allopathique, bien que peu de pateints bénéficient des soins concertés d'un kinésithérapeute et d'un ostéopathe.

 

La phytothérapie

On peut distinguer deux types de phytothérapie :
Une pratique traditionnelle, parfois très ancienne basée sur l'utilisation des plantes. La phytothérapie est considérée comme une médecine traditionnelle et encore massivement employée dans certaine pays dont les pays en voie de développement. C'est une médecine non conventionnelle une pratique qui recherche les potentialités des extraits actifs des plantes.

 

L'aromathérapie

L'aromathérapie (aroma = arôme, aromate ; thérapie = soin, cur) est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). Cela la différencie de la phytothérapaie qui fait usage de l'ensemble des éléments d'une plante.

 

L'oligothérapie

L'oligothérapie est une méthode thérapeutique. Elle consiste essentiellement en l'administration de catalyseurs nécessaires en très faibles quantités au métabolisme du corps humain. L'objectif est de corriger un dysfonctionnement métabolique par le rétablissement de l'équilibre physiologique du patient.

Les catalyseurs, appelés ologo-éléments (ou les éléments-trace, E.T.), sont pour la plupart des ions métalliques ou métalloïdes. Ils sont administrés par voie sublinguale : la solution contenant les oligo-éléments est gardée quelques inutes sous la langue afin de passer dans le sang.

 

La chromathérapie

La chromathérapie ou chromothérapie est une médecine non conventionnelle prônant le traitement de maladies par les couleurs projetées sur le corps humain via la lumière.

Soigner par les couleurs est une pratique très ancienne, déjà en Egypte ancienne on attribuait à chaque couleur, et selon ses nuances, des qualités agissant sur notre santé tant physique que psychologique (regroupant le côté "émotionnel et mental" et le côté "spirituel").

La chromathérapie peut également utiliser des cristaux, elle peut alors prendre le nom de lithothérapie.

 

La lithothérapie

La lithotérapie est une médecine non conventionnelle qui cherche à soigner par le biais des cristaux (comme Améthyste, Quartz, Oeuil de Tigre, Labrodorite, Aigue-marine Ribis, Turquoise, etc…) Elle considère qu'ils émettent naturellement une "résonance" ou une "vibration" singulière capable d'améliorer le bien-être de la personne à son contact ou à proximité.

Il n'y a pas de preuves scientifiques de l'efficacité de cette thérapie ou de l'existence d'une "énergie" spécifique aux cristaux.

 

La réflexologie

La réflexologie est une discipline médicale non conventionnelle, de type massage.
Elle repose sur le postulat infondé scientifiquement selon lequel chaque organe, glande, partie du corps ou fonction physiologique correspondrait à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles. Un toucher spécifique appliqué sur ces zones permettrait ainsi de localiser les tensions et de rétablir l'équilibre du corps. Pour ses praticiens, la réflexologie libérerait les facultés d'auto-guérison de l'organisme et permettrait de soulager divers troubles sans traitement médicamenteux.

Cette technique manuelle se place dans une approche énergétique et globale du corps. Elle s'apparente au shiatsu, à l'acupucture ou à l'ostéopathie.

A l'heure actuelle aucun de ses fondements théoriques ni des principes d'actions supposés, n'ont scientifiquement été démontrés. Pour les scientifiques occidentaux, elle est considérée comme une simple méthode de relaxation sans réel effet thérapeutique mais pouvant améliorer la qualité de vie de certains adeptes.

 

Le chamanisme

Le chamanisme ou shamanisme est une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits de la surnature (les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à ramener à la vie, etc…).

Cette médiation a une fonction économique au sein de la communauté : gérer l'aléatoire. C'et le chaman qui incarne une fonction, dans le cadre d'une interdépendance étroite avec la communauté qui le reconnaît comme tel.

Le chamanisme est donc une conduite, une efficacité, une technique, à restituer dans le tout de la société. Il remplit une fonction d'adaptation à des situations démunies et difficiles, par sa souplesse, son pragmatisme (contrairement aux religions instituées), et par sa disponibilité.

Les traits essentiels du chamanisme, dans les sociétés de chasse, sont : l'alliance avec les esprits de la surnature, le voyage de l'âme, la gestion de l'aléatoire ar le repport entre le chamane et esprits, mais aussi la fluidité, car le chamanisme n'est pas quelque chose de figé puisqu'il intègre.

 

La médecine traditionnelle

Selon la définition officielle de l'OMS, la médecine traditionnelle "se rapporte aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui impliquent l'usage à des fins médicales de plantes, de parties d'animaux et de minéraux, de thérapies spirituelles, de techniques et d'exercices manuels – séparément ou en asssociation – pour soigner, diagnostiquer et prévenir les maladies ou préserver la santé.

Dans les pays industrialisés, les adaptations de la médecine traditionnelle sont nommées "complémentaires" ou "alternatives", o encore "parallèles".

 

La médecine chinoise traditionnelle

La médecine chinoise traditionnelle consiste en une théorie expliquant le fonctionnement de l'être humain en bonne santé, sous différents angles : physiologie, psychologie, anatomie, etc…

elle explique aussi les causes des maladies et les mécanismes biologiques et psychiques qui en sont les conséquences. Par opposition à la médecine occidentale, la médecine chinoise vise à comprendre chaque être dans son ensemble, aussi bien sain que malade, tant les symptômes visibles qu'invisibles, par une gestion de l'équilibre de l'énergie interne (Tchi ou Qi).

 

La médecine tibétaine traditionnelle

La médecine tibétaine traditionnelle est une des plus anciennes médecines au monde et remonte à près de 2500 ans. ele utilise jusqu'à deux mille types de plantes et cinquante minéraux.

 

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Languedoc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?