CAMIEG, 338 millions d’euros d’excédent pour quoi faire ?

 

Le 4 mars 2013 a eu lieu une réunion tripartite entre employeurs de la Branche IEG, Fédérations syndicales et Ministère de la santé et des affaires sociales sur l’utilisation des excédents de la CAMIEG.
 

Après trois ans de discussions, d’analyses et d’expertises votés en Conseil d’Administration de notre caisse, d’interpellation des employeurs et des pouvoirs publics, que ce soit par le biais de motions et de pétitions portés par les assurés, nos patrons restaient figés sur leur volonté de récupérer une partie de ces excédents à leur compte.

 

Ces 338 M€ appartiennent aux agents actifs et inactifs ! Ce n’est en aucun cas la propriété des employeurs !

 

Quand le conseil d’administration de la CAMIEG décide des principes suivant par ordre de priorité pour l’utilisation de ces excédents :

  1. le renforcement de la solidarité entre les actifs et les inactifs,
  2. des améliorations des prestations à hauteur de 20 M€ pour tous,
  3. un ajustement des cotisations pour conserver l'équilibre du régime.

 

Les employeurs répondent :

11 millions d’euros d’améliorations et la suspension des cotisations pour 2 ans !

Cette réunion tripartite aurait donc dû être le lieu d’un arbitrage des pouvoirs publics. Hélas, ces derniers ne voulant surtout pas être obligés de prendre une décision si cette négociation échouait, renvoient dos à dos fédérations patronales et syndicales à revoir leur copie pour l'élaboration d'un éventuel accord.

Une nouvelle réunion est prévue début avril. D'ici là, nous devons tout mettre en œuvre pour faire entendre ces légitimes revendications pour les salariés et les retraités envers un gouvernement qui reste sourd et des employeurs prônant toujours le moins-disant social !

 

Laurent Salançon
Président de la CMCAS Languedoc

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Languedoc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?