50 ANS D’HISTOIRE et bien plus encore…

En cette nouvelle année 2014, nous fêterons le cinquantième anniversaire de la reprise de nos activités sociales par les salariés et leurs représentants.

Un demi-siècle durant lequel nos activités se sont développées, centres de vacances, colonies, restaurants méridiens, contrats groupe, actions sanitaires et sociales, activités sportives et de loisirs, découvertes culturelles, etc, pour répondre aux besoins des électriciens et gaziers et de leur famille.

Cette histoire unique et singulière continuera de s’écrire tant que les agents soutiendront cette démarche, s’y investiront et se retrouveront dans les valeurs qui ont toujours été les nôtres : solidarité, vivre ensemble, émancipation, justice et dignité.

A ces valeurs, nous pourrions ajouter courage et abnégation tant il est vrai que ce parcours s’apparente à une course d’obstacles plutôt qu’à une course en ligne. A chaque obstacle franchi, le suivant n’est jamais loin. Ce début 2014 n’échappe hélas pas à la règle puisque, après avoir dû aller en justice l’été dernier pour récupérer 11 millions d’euros qu’EDF s’était arrogé le droit de reprendre sur des exercices passés et clos, c’est la dotation prévisionnelle du 1% pour 2014 qui se retrouve amputée de 19 millions d’euros !

Comment expliquer que le 1% diminue alors que les tarifs de l’électricité et du gaz ne cessent d’augmenter tout comme les bénéfices de nos entreprises ? Concrètement, 19 millions d’euros en moins pour les activités sociales, cela représente :

> 12% de dotation en moins pour chaque Cmcas.

> Le budget annuel des Cmcas pour la jeunesse, les activités sportives et la solidarité.

> une amputation conséquente sur le budget prévisionnel de la Ccas de 10 M€.

> l’équivalent du salaire de 380 salariés des Activités Sociales. De plus, ce 1% n’est attribué qu’à titre prévisionnel.

Au vu de l’historique, son montant définitif pourrait encore être revu à la baisse. Comment dans ces conditions, la Ccas et les Cmcas peuvent-elles construire un budget ? Les élus des activités sociales représentant les bénéficiaires continuent de revendiquer la transparence du calcul du 1% et son contrôle par le Comité de Coordination des Cmcas et exigent que toutesles entreprises de la branche participent au financement du fonds du 1%.

Il convient aussi de rappeler qu’EDF doit toujours 180 millions d’euros aux électriciens et gaziers pour la période 2004-2009. Et combien depuis 2009 de la part de toutes les entreprises de la branche ? Que dire aussi de la proposition indécente de nos directions d’augmenter le Salaire National de Base des électriciens et gaziers de 0,3% quand l’inflation est attendue à 1,3% en 2014 ?

Du courage et de l’abnégation, il en faudra encore en 2014 tant il est vrai que nos directions, encouragées par les actionnaires, dont le principal est l’été, continueront à faire baisser la part des richesses dévolue aux salariés jusqu’à ce que nous leur répondions : stop ça suffit !

Cette réponse n’est jamais simple mais elle est nécessaire et elle nous appartient. Pour conclure, ce cinquantième anniversaire est aussi l’occasion pour moi d’adresser un vibrant hommage à toutes celles et ceux, aux bâtisseurs, qui ont contribué à faire de nos activités sociales ce formidable outil au service des électriciens et gaziers.

Je vous adresse mes meilleurs vœux et vous souhaite une excellente année 2014

Laurent Salançon

Président de la Cmcas Languedoc

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Languedoc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?