Les allergies saisonnières

Depuis les trois dernières décennies, les alergies respiratoires ne cessent d'augmenter. C'est la contrepartie à payer pour notre monde industrialisé. A l'occasion du printemps la Cmcas aborde le dossier sur une affection qui, si elle est rarement grave, peut vous gâcher la vie quotidienne.

 

De plus en plus de gens souffrent de rhume des foins.Une personnes sur cinq est actuellement touchée par cette forme d'allergie (rhinite allergique), soit en France plus de 20% de la population.

Comment reconnaître la rhinite allergique ?

L'état général des personnes touchées reste bon, sans fièvre ni douleur importante.

Cependant, ces symptômes à répétition peuvent handicaper la vie sociale et professionnelle. Les éléments les plus caractéristiques sont la fatigue, les éternuements en salves, l'écoulement nasal très clair et liquide et éventuellement, des démangeaisons dans le nez et/ou dans la gorge et parfois même des conjonctivites.

Ces symptômes surviennent brusquement, et reviennent à la même période (période pollinique) ; le plus souvent après une promenande dans un parc, à la campagne ou en forêt … Généralement cette affection se produit après une exposition à des particules de poussière ou de pollen.

Comment se soulager rapidement ?

Pour aider la personne allergique de façon efficace, le médecin ou le pharmacien proposera en priorité un antihistaminique général sous forme de comprimés. Les antihistaminiques de deuxième génération entraînent moins d'effets indésirables, notamment la sommolence. Le traitement sera de courte durée.

L'immunothérapie

Appelée aussi thérapie de désensibilisation, désensibilisation immunologique ou spécifique, l'immunothérapie allergénique peut être un recours contre les allergies.

Le patient est vacciné avec des doses de plus en plus grandes d'un allergène (substances auxquelles il est allergique). Le but principal est d'induire la tolérance immunologique. Il s'agit d'une statégie de traitement efficace, qui entraîne une amélioration de la qualité de vie et une réduction des allergies.

La désensibilisation par injection sous cutanée est un traitement efficace, mais en raison de risque d'effet secondaire, son utilisation est limitée aux centres spécialisés.

Par cobnséquent, il est préférable de se tourner vers un traitement par voie sublinguale qui peut être administré en toute sécurité à la maison. Il ne faut pas négliger les symptômes allergiques ni hésiter à consulter son médecin.

 

Il existe schématiquement 3 grandes saisons "polliniques"

  • La saison des arbres :

Celle-ci débute dès janvier dans le sud de la France avec les pollens de cyprès, genévrier, thuya. Elle se prolonge en avril par les arbres à chatons : chêne, bouleau, platanes, hêtre …
Les pollens de ces derniers provoquant le plus grand nombre d'allergies.

  • La saison des graminées :

C'est la plus connue des saisons polliniques. Elle culmine entre mai et juillet, parfois plus tard dans les zones de moyenne altitude. Certaines graminées àont un fort pouvoir allergisant. Parmi elles : dactyle, phléole, ivraie, chiendent, blé, avoine …

  • La saison des herbacées :

Elle débute durant la siaosn des graminées et s'étend selon les régions jusqu'en automne. Parmi les espèces au potentiel le plus allergisant figurent l'ambroisie, notamment dans la région lyonaise, la pariétaire, l'armoise, l'oseille, l'ortie.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    ©2017 CMCAS Languedoc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?